Accéder au contenu principal

Les mycoses vaginales et leurs causes

Pour comprendre un peu comment ces mycoses ou champignons arrivent à nous gâcher la vie, une petite explication sur la nature du vagin s'impose :

Comme la bouche, le nez, ou d'autres cavités humaines qui comportent des muqueuses, le vagin n'est pas un milieu stérile. C'est à dire qu'il contient plein de mini-organismes normalement inoffensifs tels que des bactéries et des champignons (et autres bidules encore sûrement...).
Pourquoi "normalement inoffensifs" ? Parce que ces organismes sont en développement très limité dans le vagin et que dans ces quantités là ils forment un certain équilibre nécessaire à notre corps humain. On appelle ce milieu la flore vaginale. Et c'est justement sur l'équilibre de cette flore vaginale que tout repose.

Imaginez ce scénario
(qui m'est arrivé et qui arrive à plein d'autres femmes) :
Vous êtes amenée à prendre des antibiotiques pour soigner une grosse angine. Soit. Le principe de l'antibiotique est qu'il va détruire toutes les bactéries du corps humain qu'il va rencontrer sur son passage : les bactéries "méchantes" de la meeeeuchante bronchite, mais aussi les petites bactéries "gentilles" qui constituent l'équilibre fragile de votre flore vaginale.
Comme Mr l'antibiotique est un bon gars bien formé à tuer les bactéries, il va bien toutes les zigouiller. --> Dans votre vagin, l'équilibre de la flore est rompu (déséquilibré, mais ça fait répétition...!).
Qu'est-ce que ça veut dire ? Et bien que les champignons qui étaient en développement limité vont avoir plus de place pour se développer (la place vide des bactéries tuées ou "qui va à la chasse perd sa place"). Alors ils se développent, se font plaiz, deviennent de plus en plus nombreux, et là : c'est le drame : La mycose vaginale vient de s'installer.

Les autres causes
de la prolifération de ce champignon sont bien connues sur le net mais rarement expliquées. Or, il faut savoir que tout ce qui peut toucher de près ou de loin à l'équilibre de la flore vaginale constitue un risque de contracter une mycose.

Voici certaines causes avec leur explication :
Toute variation hormonale peut fragiliser cet équilibre précaire : la prise d'une nouvelle pilule ou d'une pilule peut être pas adaptée pour vous (consultez votre gynéco afin d'en prendre une qui vous corresponde mieux), les premières règles, la grossesse, l'allaitement ou encore la ménopause.
Un système immunitaire fragilisé désorganise aussi l'interaction équilibrée entre les bactéries et les champignons dans le vagin : ainsi certains médicaments (types stéroïdes) peuvent endommager temporairement votre système immunitaire, et certaines maladies aussi évidemment (cancer, VIH, et bien d'autres encore...)
Une hygiène intime insuffisante ou excessive : (voir article sur La flore vaginale) attention, là aussi il faut trouver l'équilibre ! ne vous lavez les parties génitales qu'une seule fois par jour (maximum deux), n'orientez pas le jet de douche directement dans le vagin (est-ce que vous faites cela avec votre œsophage ? non bien sûr ! alors là c'est pareil.) utilisez si possible un savon conçu pour la toilette intime.
Tout ce qui peut pénétrer dans le vagin est susceptible de modifier l'équilibre de la flore : les tampons (car ils absorbent aussi la flore!), les spermicides, les préservatifs (ils peuvent irriter certaines femmes et donc fragiliser leur flore) mais aussi le sperme !

Attention ! Ne devenez pas parano avec tout ce que je viens de dire ! Le sperme de votre partenaire ne va pas forcément vous faire développer une mycose. Mais dans certains couple, il faut parfois un petit temps pour que la flore vaginale s'adapte à l'autre.

A propos de couple : les mycoses vaginales sont-elles des MST ?
Réponse : OUI et NON.
NON car elles ne sont pas causées uniquement par les rapport sexuels (comme on l'a vu plus haut). Ainsi une jeune fille vierge peut avoir une mycose car comme toutes les autres femmes, son vagin contient des champignons en petites quantités.
OUI car la mycose vaginale est contagieuse : elle peut se transmettre au partenaire lors des rapports sexuels.

Commentaires

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  8. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  10. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Comment reconnaître une mycose vaginale ?

Vous ressentez des sensations très particulières et désagréables au niveau de votre appareil génital et vous vous demandez ce qu'il s'y passe ?

Les sensations que l'on éprouve lorsqu'un champignon de type Candida est en train de se développer dans votre vagin ou à l'entrée de celui-ci sont des démangeaisons et/ou des sensations de brûlures ainsi que l'impression que votre vulve "colle" à votre culotte. Vous pouvez observer aussi des pertes blanches au fond de votre culotte, comme du lait caillé. Lors des rapport sexuels, vous ressentez une forte douleur abrasive.

Si vous ressentez ces symptômes, et avant de courir chez votre médecin, lavez vous à l'eau froide (l'eau chaude "décape" et déséquilibre donc encore plus la flore vaginale, voir l'article sur La flore vaginale) et observez à l'aide d'un miroir l'entrée de votre vagin :
Les alentours de votre vulve sont sûrement enflammés (pas rose comme d'habitude mais

Protégez votre flore vaginale !

Qu'est-ce que la flore vaginale ?

Comme la bouche, le nez, ou toute autre muqueuse, le vagin n'est pas un milieu stérile. C'est à dire qu'il contient plein de micro-organismes inoffensifs tels que des bactéries, des germes et des levures. La flore vaginale est le terme employé pour parler de ce milieu organique dans notre vagin. Ces micro-organismes constituent un véritable écosystème qui nous protège des agressions infectieuses. Ils ont par exemple pour rôle de maintenir une acidité normale dans le vagin.

Malheureusement cet écosystème constitue un équilibre fragile.
La flore vaginale peut être détériorée ou fragilisée par de multiples facteurs dont nous parlerons plus bas. Si ce déséquilibre intervient, le vagin devient donc un milieu propice au développement d'infections vaginales.
Voilà donc pourquoi il faut protéger et prendre soin de notre flore vaginale !

Comment protéger cet équilibre fragile ?
L'hygiène intime joue un grand rôle dans le maintien de cet équ…